Planche d'ambiance de la ligne Entomologie imaginée à partir des collections d'insectes; abeilles, scarabées, papillons, criquets, mante religieuse...

… Rotifères, cirons, insectes
Et microbes plus merveilleux
Que les sept merveilles du monde
Et le palais de Rosemonde !

Guillaume Apollinaire, Le Bestiaire

Incontournables hôtes des cabinets de curiosités, les insectes occupent une place de choix dans la collection Res Mirum. La ligne Entomologie leur est entièrement consacrée.
Quelle est l’histoire derrière cette ligne ? Soulevons un pan du rideau qui masque ce monde fascinant…

 

UNE TRÈS (TRÈS) GRANDE ET VÉNÉRABLE FAMILLE

Environ 1,3 million d’espèces d’insectes vivantes ont été répertoriées jusqu’à présent, et il en reste encore plusieurs millions à découvrir. Apparus il y a plus de 400 millions d’années, quand on sait que malgré leur petite taille, la biomasse des insectes serait 300 fois supérieure à la nôtre, on se sent tout petits…

 

DE L’INSECTOLOGIE À L’ENTOMOLOGIE

On a tout d’abord employé le terme « insectologie » pour nommer la science qui leur est consacrée. Le mot « insecte » a été créé à partir du mot latin « insectum » lui-même provenant du grec « én-tom-on ». Puis peu à peu le mot « entomologie » vient en remplacement, lui-même créé directement à partir du grec « én-tom-on »… Si bien qu’étrangement, insectologie et entomologie proviennent tous deux de la même racine grecque.

 

NOTRE RAPPORT AUX INSECTES…

Avant d’avoir l’ambition d’en faire un sujet d’étude scientifique, les humains ont su exploiter les caractéristiques bien particulières de certains insectes et les utiliser à leur avantage ; nous les avons consommés, utilisés dans le cadre de notre agriculture, employés à des fins médicales, pour notre confort vestimentaire ou même en décoration ; nous les avons intégrés à nos cultures, associés à nos croyances et nos mythologies, puis plus récemment avons entrepris une tâche colossale : les étudier, les répertorier et les classifier, ce qui est loin d’être terminé…

 

…AU FIL DE L’HISTOIRE

On retrouve des restes de cire d’abeille vieux de 40 000 ans dans une grotte d’Afrique du sud.
Des peintures rupestres datant de cette époque attestent que l’on y consommait déjà du miel.
On faisait usage des vers à soie en Chine plus de 3 000 ou 4 000 ans avant notre ère.
Certains insectes, notamment le scarabée noir, étaient présents dans la mythologie égyptienne trois millénaires avant notre ère.

Au VIème siècle, Isidore de Séville traite des insectes dans son encyclopédie « Etymologiæ ».
En 1735, le célèbre naturaliste Carl von Linné édite une œuvre majeure, « Systema naturæ » dans laquelle il distingue quatre ordres d’insectes (on en dénombre aujourd’hui une trentaine). 

En 1757, la dixième édition de cette œuvre paraît, dans laquelle on dénombre environ 3 000 espèces. En 1800, on estime le nombre total d’espèces d’insectes à 20 000 maximum.

Aujourd’hui, les estimations oscillent entre 5 et 80 millions le nombre d’espèces vivantes !
Au XVIIIème siècle, de célèbres scientifiques (notamment Linné et Réaumur) vont susciter un intérêt certain pour les insectes, et conduire un grand nombre de naturalistes amateurs et de scientifiques – dont Charles Darwin – à s’y consacrer, entraînant le développement de l’entomologie au XIXème siècle.

 

INSECTES DES CABINETS DE CURIOSITÉS AUX MUSÉUMS

A l’époque de cabinets de curiosités, tout collectionneur qui se respecte se doit de détenir des collections naturalisées, en particulier de lépidoptères (communément appelés papillons) et de coléoptères (communément, les scarabées) ! Puis face au nombre de plus en plus important d’espèces découvertes, les collections privées finissent par passer le relais aux muséums, venant constituer des collections avec une approche plus scientifique.

 

ÊTRE OU NE PAS ÊTRE… UN INSECTE

Communément, on tend à appeler insecte tout ce qui est petit, et vole, rampe ou trotte avec plein de pattes.

Mais le travail scientifique effectué a mis en évidence l’extraordinaire diversité de ces petits animaux et les subtils détails qui les différencient, rendant très complexe leur classification, qui aujourd’hui encore n’est pas définitivement arrêtée. Ainsi, est considérée comme « insecte » une catégorie de petites bêtes répondant à des critères bien particuliers. Il faut savoir que beaucoup d’entre elles ne sont pas des insectes, comme par exemple :

– les araignées, les scorpions et les acariens, qui sont des arachnides ;
– les mille-pattes, les scolopendres et les iules, qui sont des myriapodes ;
– les cloportes, qui sont des crustacés – et même les seuls crustacés vivant sur terre !

Ainsi, arachnides, myriapodes et crustacés appartiennent, avec les insectes, au grand groupe des « arthropodes » (du Grec « pieds articulés ») qui ont tous pour caractéristique d’avoir… des pattes articulées.

Là où cela se complique, c’est que d’autres formes d’espèces animales ne sont pas des insectes non plus, et n’appartiennent même pas au groupe des arthropodes. C’est le cas par exemple des vers de terre, qui sont des annélides ; ou des escargots, qui sont des mollusques.
Il est vrai que dans le langage courant, le mot insecte est un mot générique qu’on utilise facilement pour désigner tout ce petit monde…

 

L’ARAIGNÉE DANS L’ENTOMOLOGIE

L’araignée est très caractéristique de ces animaux que l’on tend communément à ranger parmi les insectes. Nous l’avons représentée dans la ligne Entomologie, au côté du criquet, de l’abeille, de la punaise et du papillon car Res Mirum puise son origine dans l’époque des cabinets de curiosités, et au XVIIIème siècle encore, la distinction n’était pas établie.

 

QUELQUES INSECTES SINGULIERS

Il y tellement d‘insectes si singuliers, qu’il serait très long de tous les citer. Évoquons toutefois le phasme de chan, qui avec ses 56,7cm de long, détient le record du plus grand insecte ! La plus grosse guêpe du monde, appelée le faucon tarentule, mesure 5cm de long et 15cm d’envergure… avec un dard de 7mm. Bien plus petits, les moucherons Forcipomyia battent des ailes 1 046 fois par seconde, 5 fois plus vite que le colibri.

Insectes remarquables : phasme de Chan & guêpe faucon tarentule

Phasme de Chan & guêpe Faucon Tarentule

UNE EXISTENCE FRAGILE ET MENACÉE

Les dernières décennies passées à observer et étudier l’environnement nous poussent à faire le triste constat de la menace que l’activité humaine fait peser sur le vivant, dont les insectes sont tout particulièrement victimes. A courte échéance, plus de 40% de espèces d’insectes seraient menacées. Leur taux d’extinction serait huit fois supérieur à celui des autres espèces animales. On pense qu’ils pourraient disparaître au début du XXIIème siècle. En cause : l’urbanisation constante, l’artificialisation des sols, l’agriculture intensive, la pollution…

 

L’ENTOMOLOGIE DE RES MIRUM

C’est au travers d’insectes ordinaires, à la fois représentatifs de leur vaste monde par leur diversité, et attirants par leur esthétique, que nous avons conçu les bijoux de la ligne Entomologie. Nous avons imaginé notre petite collection d’insectes comme un passionné aurait pu la constituer il y a quelques siècles, aux débuts des cabinets de curiosités ; avec les connaissances que l’on avait alors, en utilisant des spécimens venus de nos jardins.

Ainsi le scarabée Lucane Lucanus, très reconnaissable pour sa remarquable corne, se décline en pendentif et en broche ; la mante religieuse Mantis, avec sa tête triangulaire si particulière qui pivote pour vous suivre des yeux, et la symbolique qu’on attribue à son nom et sa prédation vorace, se retrouve en pendentif.
L’araignée commune Steatoda ; la graphique punaise Graphosoma rayée rouge et noir ; le criquet Omocestus peuplant nos jardins ; le magnifique papillon nocturne Graellsia et la si précieuse abeille Apis que l’on connaît tous, qui nous fournit le miel… se retrouvent en bagues ou anneau, bracelets, boucles d’oreilles et collier.

 

SOURCES :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Entomologie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Johan_Christian_Fabricius
https://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_de_l’entomologie
https://records-insectes.blogspot.com/2014/10/le-plus-grand-insecte-longueur-du-monde.html
https://en.wikipedia.org/wiki/Tarantula_hawk
https://records-insectes.blogspot.com/2014/03/le-battement-daile-le-plus-rapide.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Arthropodes

LES BIJOUX ENTOMOLOGIE

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique

    Pin It on Pinterest

    Share This